Femme nue, femme noire

Pour débuter ce blog – qui en réalité habite mes pensées depuis si longtemps – je tenais à bien évidemment rendre hommage à la Femme Noire, qui en est tout simplement le corps.

guillementsentrant    Femme nue, femme noire
Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté
J’ai grandi à ton ombre ; la douceur de tes mains bandait mes yeux
Et voilà qu’au cœur de l’Été et de Midi,
Je te découvre, Terre promise, du haut d’un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein cœur, comme l’éclair d’un aigle. 

Femme nue, femme obscure LSS
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais 
lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du 
Vent d’Est
Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur
Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l’Aimée.

Femme noire, femme obscure
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l’athlète, aux 
flancs des princes du Mali
Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta 
peau.

Délices des jeux de l’Esprit, les reflets de l’or ronge ta peau qui se moire

A l’ombre de ta chevelure, s’éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux.

Femme nue, femme noire
Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l’Éternel
Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendres pour nourrir les 
racines de la vie.      guillemetssortants

 Source photo : Pinterest, Island Boi Photography

 

Léopold Sédar Senghor, homme politique et poète sénégalais d’origine, est l’auteur de ce magnifique poème, extrait du recueil « Chants d’Ombre » aux Editions Le Seuil.

Dans ses écrits, Léopold Sédar Senghor, fervent défenseur de la négritude, revendique la culture noire et évoque très souvent son amour pour sa terre nourricière. De ce fait, ses œuvres lyriques et lui-même constituent pour moi une importante et riche source d’inspiration, notamment en ce qui concerne la femme noire que je suis, que tu es toi aussi qui passe sur ce blog, et que tu aimes peut-être toi aussi, qui ne vis pas des mêmes racines. Mais qu’importe ? Ces évasions lyriques et mélodieuses nous fédèrent toutes et tous autour de cette Icône vivante, la Femme Noire que nous chérissons tant.

Léopold Sédar Senghor disait autrefois : « La Négritude est la simple reconnaissance d’être Noir, et l’acceptation de ce fait, de notre destin de noir, de notre histoire et de notre culture ». Cela m’inspire beaucoup d’espoir, de joie et de fierté dans notre monde contemporain, en particulier depuis ces dernières années où nous femmes noires, participons activement à ce mouvement « Nappy ». Ce qui au départ ne semblait être qu’un simple phénomène de mode pour certaines d’entre nous, est devenu pour la grande majorité une façon parmi tant d’autres de répondre à cet appel du sang et des racines. Comme pour appuyer, confirmer ce que le poète essayait de nous faire comprendre et accepter en son temps. Nous ne sommes plus sourdes. Nous ne sommes plus timides et ne voulons plus nous cacher ! Nous ne voulons plus vivre dans la honte de nos racines (peau noire et fragile, cheveux crépus et métissés, dialectes jamais entendus par d’autres, etc.), ni dans leur ombre.

Alors merci à Monsieur Léopold Sédar Senghor (sans oublier Aimé Césaire qui fera l’objet d’un autre post), merci à ce mouvement nappy* et à vous toutes, femmes de couleur, de vous être tous levés pour reprendre en main votre destin.

Bonne route sur ce blog !

*NAPPY (hair) = Natural and Happy, tout en sachant qu’en anglais, ce mot signifie « crépu ». Il consiste donc pour les femmes noires de conserver (ou de revenir à) leurs cheveux naturels crépus/métissés en passant par des coiffures de styles différents : afros, tresses, nattes, vanilles ou encore locks, en cessant définitivement tout traitement à base de composants chimiques.

 

EbonyVybz

8 thoughts on “Femme nue, femme noire

  1. j’ai lus récemment un poème de quelqu’un qui étrangement se surnomme « Steve Biko » du nom de cet grand Militant sud Africain…
    en voila un extrait :

    >>>Sur notre vie, jetons juste un
    regard sincère et profond
    Soyons humbles et reconnaissants
    pour ce que nous avons
    Mon peuple sombre, résiste,
    essaie de survivre
    Vit injustice et folie au quotidien
    Le monde tourne au périple
    N’y a-t-il plus d’adultes qui
    pensent à demain ?
    Frères et sœurs, ne baissons pas
    les bras
    Les générations qui arrivent
    comptent sur nous
    Pour leur montrer l’exemple,>>>>>

    Voila se que m’inspire ce Blog..Félicitation,
    Roger.

    Aimé par 1 personne

  2. Cette interface que nous présentons au monde, sereine et lumineuse, est le fruit de cette maturité dans notre identité profonde nourrie de nos racines multiples de notre tronc unique de nos branches ouvertes au monde et pourtant sélectives.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s