Inspiration

Récit d’une femme noire amoureuse

récit-d-une-femme-noire-amoureuse.jpg

Tes yeux verts …

Tes yeux verts me perturbent.

Aimes-tu mon côté ébène ?

Tes yeux verts sont si beaux.

Te rappelles-tu notre balade nocturne ? Ce moment précis où tu m’as montré les étoiles, tes étoiles, était magique.

T’en souviens-tu ?

Moi, je m’en rappelle. Comme si c’était hier. C’était tellement agréable.

Cette nuit-là, tout était clair autour de nous, tout était facile. Tout était si doux et si suave. La chaleur de l’été indien sur notre peau, le silence de la nuit profonde et cette belle colline que nous avons gravie tout en discutant, avec la vie devant nous.

C’était si bon. Rien, absolument rien n’est venu perturber cette nuit magique. Nous avions pour nous tous seuls la route devant nous. Elle était si sombre …

T’en rappelles-tu ?

Pourtant rien, absolument rien ne nous a empêchés d’y marcher librement et d’y laisser nos pensées, nos secrets et nos rêves, nos aveux et nos questionnements la parcourir également.

La nuit noire et profonde était enveloppante. Envoûtante et douce à la fois. Elle nous a caressés, en même temps que le vent. Que dis-je, en même temps que la brise légère du sud, ce soir-là. Elle nous a cajolés et nous a enfoncés dans une intimité inattendue. Celle de l’échange, de la confiance, de l’amitié.

Te souviens-tu d’avoir regardé mon bras ?

Tu étais si attentif, si concentré. Et d’un doigt, tout légèrement, tu es venu le caresser, l’effleurer. Le caresser de ta peau à toi. Ce geste si doux, si sérieux et si spontané m’a profondément touchée.

T’en rappelles-tu ?

Moi, je m’en souviens. Et si toutefois tu ne t’en rappelais pas, moi je m’en souviens pour deux. Pour toi et moi, et c’est suffisant.

Ce souvenir qui reste à jamais gravé dans ma mémoire m’est si cher à présent. Je le chéris comme une Rose. Une Rose Blanche qui a besoin d’attention et qui demande juste à être chérie. A être épanouie et à le rester.

Je grave avec foi ce souvenir dans ton cœur et dans mon cœur.

Pour nous deux, promis.

rose-blanche.jpg

Crédit photo : pixiz.com

 

EbonyVybz
Article précédent
Article suivant

2 Comments

  • Reply
    Mouhamadou Diouf
    23 août 2016 at 10:21

    Beau texte 🙂
    Cela me rappelle en partie une histoire d’amour aussi. C’est étonnant l’intensité forte de nos émotions en ces doux moments. On ne les oublie pas

    • Reply
      groovyblackgyal
      23 août 2016 at 10:54

      Merci bcp pour ton commentaire.
      Effectivement, les émotions peuvent être tellement fortes par moment, qu’elles nous habitent encore longtemps.

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :