Développement personnel et Lifestyle

Le courage d’être soi

Comment s’assumer en pleine conscience ? Comment retrouver une estime personnelle rayonnante ? Si vous vous posez ces questions, cet article est pour vous…

ebony1.png

On recherche toutes à notre niveau, une certaine forme d’épanouissement. C’est un chemin long, compliqué et difficile. Il y a souvent une multitude d’embûches auxquelles on doit faire face : des complexes physiques, un sentiment d’infériorité dans nos relations sociales, un manque de confiance dans nos projets professionnels..

1. Qu’est-ce que la confiance en soi ?

Connaissez-vous le best seller du docteur William Ury,  » Getting to yes with yourself  » (en français,  » Obtenez un oui de vous-même « ) ? Dans cet ouvrage célèbre surtout aux Etats-Unis, l’auteur nous explique pourquoi un très grand nombre de personnes rencontrent des difficultés dans leur façon de communiquer, ou plus largement, à établir des relations significatives. La raison principale est qu’elles ne croient pas en elles. Effectivement, si on n’est pas sûr de soi et qu’on vit dans la peur, on plante le décor : on rentre dans un cercle vicieux où on craint tellement l’échec qu’on l’attire inconsciemment à nous. Le résultat ne fait qu’augmenter ce manque de confiance car on s’estime « bon à rien »…

Mais de façon générale, qu’appelle-t-on « confiance en soi » ?

C’est simple… en théorie.

Il s’agit d’abord d’avoir conscience de son potentiel et de toutes les capacités qui permettent de se réaliser dans la vie. On a dans ce cas davantage de facilité à atteindre ses buts, à accomplir ses rêves. La confiance en soi est aussi le courage de s’accepter tel que l’on est, avec nos qualités mais aussi nos défauts. Elle nous donne la possibilité de nous servir de ces derniers pour les tourner à notre avantage.

Car, qui dit confiance en soi ne dit pas ne pas travailler sur soi, bien au contraire. Elle se cultive tout au long de notre marche dans la vie.

2. Comment cultiver la confiance en soi ?

Pour nourrir progressivement une meilleure estime et confiance personnelle, il est nécessaire de se donner à soi-même ce que l’on aimerait recevoir de l’autre. Cela peut être par exemple de l’amour, de l’attention, du temps… Et c’est à ce moment précis qu’entre en jeu la notion de valeurs : bienveillance envers soi-même, acception, respect… Ce sont des valeurs qui semblent fondamentales pour être heureux.

ede28ea1-5689-4949-8834-306b013fbc42.png

Il y existe un grand nombre de façons de les pratiquer au quotidien. En voici quelques unes :

  • Prendre soin de soi

Qu’est-ce que cela veut dire concrètement ? J’avais rédigé il y a quelques temps déjà un article traitant de ce sujet ici. Pour aller un peu plus loin, on peut y ajouter toutes ces choses certaines de nous faire du bien comme des soins en institut, une séance de méditation (j’aurai l’occasion d’y revenir dans un article dédié), une promenade pour s’aérer l’esprit, ou même prendre des vacances si on en éprouve le besoin… L’idée est clairement de s’écouter et d’agir en conséquence dans le but de se sentir mieux physiquement, ce qui aura un impact positif considérable sur notre esprit. Il faut se faire du bien.

  • Accepter sa différence et en faire une force

On a parfois tendance à se replier sur nous-même face à nos différences. Elles nous empêchent de nous exprimer pleinement et peuvent aussi nous pousser à jouer un rôle… Ce qui est important de garder en tête, c’est que nos différences font notre richesse. Il faut donc les valoriser. Elles ont cette particularité de nous distinguer de notre voisin et de faire de nous une personne à part entière. Chaque individu est unique. A partir de cette prise de conscience, l’objectif est de s’armer de courage pour accepter que ces différences fassent partie de notre personnalité. Au lieu de chercher à les effacer, il serait plus judicieux de les laisser se manifester. Car révéler sa personnalité propre amène très sûrement à l’épanouissement. Nos différences font partie de nous, de notre histoire, de notre construction en tant que personne. Tenter de les rejeter et/ou les effacer reviendrait à renier une partie de nous-même. Les accepter, c’est posséder le courage d’être soi. Puis de se concentrer sur ce qu’on peut améliorer.

  • Photo-thérapie

Il s’agit d’une technique sous-jacente de l’art-thérapie.

L’art-thérapie consiste en l’utilisation de la création artistique (peu en importe la forme : peinture, dessin, danse, chant, écriture, photo etc…) dans le but de mettre en évidence les blocages inconscients d’une personne. C’est une technique aux vertus thérapeutiques très fortes car elle permet de prendre conscience de ses problématiques et de trouver des moyens d’expression pour les résoudre. Les peurs sont dépassées au fur et à mesure et on tend vers l’acceptation, l’appréciation et l’amour de soi.

En ce sens, la pratique de la photo peut être choisie pour renouer avec sa propre image. Se confronter à elle en passant devant un objectif peu sembler un exercice difficile au début mais il reste très efficace pour gagner en confiance. C’est d’ailleurs la technique que j’ai choisie (entre autres), elle fonctionne bien pour moi.

ca014a59-66c5-48b1-9857-802cf2f6e94f.png

975a921b-5398-4bf9-a55d-0fda1a5afe10.png

9360eacf-afaf-4b96-81b5-0d84c34afc74.png

15537514-1545-4ccb-bb54-a82a6bfd347c.png

Faites vos propres expériences, voyez ce qui marche pour vous et allez-y, vous en ressortirez grandies.

Autre exemple : la technique du miroir. Elle fonctionne aussi très bien.

83fde7d8-cee5-4189-bfb0-9a32b9551200.png

  • Les affirmations positives

Vous souvenez-vous de la méthode Coué ? Eh bien la technique des affirmations positives lui est très similaire. L’idée ici est de « conditionner » notre mode de pensée uniquement sur l’optimisme et la positivité. Lorsque nos pensées sont positives, notre comportement progresse lui aussi vers davantage de positivité. C’est une connexion naturelle et inconsciente qui s’établit entre notre esprit et notre corps.

Cela est aussi appelé « l’effet pygmalion« . C’est une sorte de prophétie auto-réalisatrice qui influence le comportement jusqu’à la réalisation de l’objectif fixé. Autrement dit, en répétant qu’on s’aime, qu’on se croit capable d’accomplir un rêve ou un projet, qu’on est fort etc…, on finit par le croire et par incarner cette croyance. « On devient ce que l’on pense ». Par conséquent, il semble primordial de conserver des pensées positives à tout instant, ce qui permet de s’installer dans une dynamique de prise de confiance.

Je suis une adepte des pensées positives, surtout pendant mes temps de prière et de méditation. J’ai jugé bon de vous faire part de celles que j’utilise le plus souvent pour cultiver ma confiance en moi. Vous pouvez cliquer sur le lien qui suit pour TÉLÉCHARGER LA LISTE DES AFFIRMATIONS POSITIVES pour une meilleure confiance en soi. J’ai pris beaucoup de plaisir à vous la faire.

lien téléchargeable → 11-affirmations-positives-confiance-en-soi ← lien téléchargeable

11-affirmations-positives-confiance-en-soi

Auteure : Ebony

Comment pratiquer les affirmations positives ?

Vous êtes libres. Vous pouvez vous les réciter mentalement et/ou oralement à tout moment de la journée, il n’y a pour cela aucune règle particulière. L’important est de lâcher prise en les récitant, et ensuite lorsque vous retournez à vos activités. C’est la pleine conscience. Pas de résistance, juste l’accueil, et l’observation.

En ce qui me concerne et selon mon emploi du temps, j’y consacre un moment le matin et/ou le soir. Parfois même à certains moments de la journée, lorsque j’en ressens le besoin.

Faites comme vous le sentez.

d2a45684-64fd-478a-bd8a-6a94b5e0a8e7.png

Avec amour et tendresse,

Ebony.

              signature-ebony-vybz

Crédit photos : studio ever-photo-shoot, paris 15ème 
Publicités
Article précédent
Article suivant

3 Comments

  • Reply
    An Tony'M
    21 mai 2017 at 21:22

    Très jolie et un très bel article !
    Merci pour ce partage.

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :