Fashion

Comment est-ce que je m’approprie la mode ?

Je me rappelle de cette époque du lycée où je prenais vraiment plaisir à choisir mes tenues chaque soir, pour la journée du lendemain… C’était un moment de détente et de pure créativité, car ce que j’imaginais simplement dans ma tête, j’essayais de le faire prendre vie à travers une certaine harmonisation visuelle des vêtements que j’allais porter.

Cette habitude m’est venue de ma mère.

Quand j’étais encore à l’école maternelle, elle me proposait une robe et me demandait de choisir les accessoires pour l’accompagner. J’allais donc dans le tiroir à chaussettes (c’était l’époque des Kickers tu t’en souviens ?? Je suis sûre que toi aussi t’en as portées !) et prenais celles qui me paraissaient les mieux assorties avec ma robe. Ensuite je choisissais les rubans à mettre dans les cheveux – tu sais, ces rubans en satin que ta mère te mettais dans les cheveux pour attacher tes nattes – que je préférais, toujours en fonction de la tenue choisie par elle.
Personnellement, je ne m’en souviens pas très bien, mais c’est ma mère elle-même qui ne cesse de me raconter cette anecdote encore aujourd’hui. Car arrivée au lycée – au collège j’ai porté un uniforme pendant quatre ans – je m’amusais réellement à associer les différentes pièces de ma penderie dans le but de créer chaque jour une nouvelle tenue, même si la veille ou l’avant-veille, j’avais déjà porté le haut ou le bas… J’aimais ça et ma mère était toujours très impressionnée – au premier abord inquiète de savoir si j’avais dépensé mon argent de poche dans une nouvelle pièce – de voir que je pouvais faire preuve d’autant de créativité et d’originalité dans l’association de mes vêtements. J’avais déjà cette profonde envie de ne pas faire comme tout le monde, et de montrer qui j’étais vraiment à l’intérieur par une simple tenue qui elle, allait refléter ma vraie personnalité.

Et je ne me suis plus jamais arrêtée.

Aujourd’hui, je peux effectivement affirmer que j’aime la mode. Cette allégation est tout de même à nuancer. Ce que je veux dire, c’est que la mode en tant que telle me plait en général, et que j’y trouve un intérêt tout à fait personnel, à partir du moment où je me l’approprie. Car en réalité, les tendances du moment, je ne les suis pas forcément. Je peux me procurer une pièce d’une collection actuelle dans un des magasins connus par tous et toutes, mais je vais toujours chercher à l’adapter à ce que je veux qu’elle devienne en la portant, à ce que je veux qu’elle raconte à mon propos. Oui pour moi, la mode est comme une histoire qu’on raconte et qui se réinvente à l’infini. Autant elle est caractérisée d’universelle car tout le monde peut s’y retrouver – en traversant les époques, les styles, les tendances -, autant je la vois comme étant très personnelle à chacun. Et c’est là que je la trouve tout particulièrement intéressante.

Ce que j’aime dans la mode, c’est cette liberté immense qu’elle m’offre.

… Une liberté qui perdure dans le temps et qui me fait me sentir moi.
A travers la mode, j’ai cette libre possibilité de transmettre une humeur, une émotion ou encore un message que je désire faire passer sur le moment. Tout est possible. Et dès lors que je me respecte moi, que je respecte qui je suis profondément, je ne pense pas du tout « choquer » les autres en portant des choses qu’on peut qualifier d’atypiques. C’est comme si tu croises quelqu’un dans la rue, et que cette personne te regarde de façon interloquée parce que tu portes tes cheveux crépus en afro – oui ok cet exemple est un peu facile. Mais ce que je veux dire, c’est que tu trouverais complètement déplacé voire absurde que cette personne soit si choquée de te voir avec ton afro qu’elle se permettrait soit de te montrer du doigt, soit de te toiser, ou même de rire. Oui c’est absurde ! Et cet exemple n’est finalement pas si anodin car cet afro que tu portes sur ta tête, ce sont tes cheveux à toi et bien qu’ils ne font pas ta personne, ils font tout de même partie de ton identité, chose dont tu ne pourras jamais te débarrasser. Ton identité est et fait ce que tu es aujourd’hui. Et ça sera toujours le cas. Je vois la mode un peu de la même manière : tu peux t’en servir pour montrer qui tu es réellement ou pour trouver qui tu veux devenir, profondément. La mode t’offre intrinsèquement la liberté d’être toi. Et c’est tout ce que j’affectionne en elle.

De fait, je me sens tellement libre d’explorer et de montrer les multiples facettes de ma personnalité qu’il me serait très difficile d’avancer avec certitude que j’ai un style en particulier. Je ne crois pas en fait, en avoir un puisque cela reviendrait, c’est mon impression, à brider et diminuer ma créativité. Or la créativité fait partie intégrante de ma vie, depuis mon enfance. Sans créativité, je ne suis pas moi-même, je ne suis pas heureuse, et je ne peux pas me rendre disponible de façon aimante pour mon entourage proche. La créativité, c’est ma marque de fabrique, et c’est elle qui fait que tu es en train de lire cet article en ce moment, que tu suis peut-être depuis quelques temps le travail que je fais sur ce blog et les réseaux sociaux. Et toi aussi tu es créative, même si tu ne le sais pas ou que tu as la sensation de ne pas l’être. Chaque être humain a une part de créativité en lui, et toi comme moi, nous avons été créées pour créer. C’est notre vocation. Tu sais, la créativité peut s’exprimer de tellement de manières, car elle aussi est tellement libre ! C’est l’une des notions les plus libres de l’univers si tu veux mon avis. Alors oui tu es créative : cherche un peu – au dedans de toi – et tu trouveras à coup sûr, avec le temps que ça prendra, dans quel domaine ta créativité n’attend que l’occasion de s’exprimer, sublimement.

En ce qui me concerne, il s’agit singulièrement de trois domaines : l’écriture, la danse et la mode. Cherche et tu trouveras toi aussi. Tant de choses sont possibles et tant de choses sont aussi capables de nous inspirer.

Ce qui m’inspire pour m’habiller, c’est l’art en général. Car oui la mode est un art. Et cet art, je l’ai tellement dans la peau que je le vois partout : dans la rue, dans les livres, les peintures, la vie quotidienne, mes souvenirs, mes expériences, ma famille, mes amis, le cinéma, la musique… La liste pourrait être si longue ! Ce qui m’inspire pour faire de la mode un art que je m’approprie dans le choix des vêtements que je porte, c’est l’art lui-même. C’est également une notion tellement libre. L’art rend libre, l’art est libre.

rue_denoyez_ebonyvybz4.jpg

rue_denoyez_ebonyvybz1

freska_ebonyvybz.jpg

bicyclettes_paris_ebonyvybz

L’art de la rue me touche tout spécialement. Je le trouve tellement vrai, tellement parlant, tellement criant. Les graffitis, l’architecture, les différentes scènes de vie auxquelles on ne peut échapper tant les rues sont habitées par tout un chacun. C’est une forme d’art que je trouve très belle et je l’observe souvent avec conscience, comme une méditation. Et je me sens nourrie. L’art de la rue est l’une de mes plus grandes inspirations.

rue_denoyez_ebonyvybz3.jpg

rue_denoyez_ebonyvybz2

converses_ebonyvybz.jpg

top_mango_ebonyvybz

shoot_ebonyvybz

veste_sans_manches_ebonyvybz

boucle_oreille_ebonyvybz

 

P.S. : tu ne me connais pas encore ? Viens donc faire un petit tour sur cette page 😉

Crédit photos : moi 
Publicités
Article précédent

No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :